Crédit d’impôt pour l’aide à domicile

Si vous faites appel à une aide à domicile, il est possible que vous puissiez bénéficier d’un crédit d’impôt. Dans le cas où vous n’êtes pas imposable, un remboursement vous sera émis. Il est donc peut-être temps pour vous d’obtenir l’aide dont vous avez besoin, afin d’effectuer toutes les tâches domestiques dont vous n’êtes plus capable où celles pour lesquelles vous manquez de temps.

Y avez-vous droit ?

Dans cet article, nous vous expliquerons les bases du crédit d’impôt, mais n’hésitez pas à lire ce texte informatif pour en savoir plus sur le crédit d’impôt de l’aide à domicile et son application en situation réelle. Dès que vous faites appel à un service d’aide à domicile ou que vous employez une personne directement pour effectuer une des tâches couvertes par ce programme, il est probable que vous y ayez droit. Il est donc très important de bien se renseigner.

Quelles activités sont comprises ?

Plusieurs prestations permettent d’être admis au programme de crédit d’impôt, lié à l’aide à domicile. Sont considérés tous les actes de la vie quotidienne qui peuvent se définir comme une aide au lever ou au coucher, pour faire la toilette ou pour se nourrir, parmi d’autres. L’entretien de la maison et les travaux ménagers peuvent aussi faire partie des activités ayant droit à une aide financière. Cela comprend aussi la garde des enfants ainsi que le jardinage (clause spécifique).

Comment le programme fonctionne-t-il ?

Comme tout autre programme d’aide gouvernemental, il est directement lié à d’autres aides qui doivent être prises en compte, afin de déterminer les montants auxquels vous avez droit. Par exemple, il faut déduire les allocations perçues par l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). Ce chiffre doit être soustrait afin de déterminer le montant des dépenses qu’il vous sera possible de déclarer pour bénéficier du crédit d’impôt. Au final, il sera équivalent à 50 % de ce montant déclaré.

Montants maximums

Le montant total sur lequel vous pouvez percevoir un crédit d’impôt est plafonné. Il s’établit à 12 000 euros annuels, en sachant que ce montant sera majoré de 1 500 euros pour toute personne de 65 ans et plus, vivant sous votre toit. Mais l’addition de celles-ci ne pourra s’élever au-dessus de 15 000 euros. Dans le cas où l’une des personnes serait titulaire de la carte d’invalidité, alors le montant accepté augmentera à 20 000 euros.

Ce ne sont là que les bases du programme. Si vous pensez avoir droit à ce crédit d’impôt, il est aussi possible de vous renseigner auprès du gouvernement.

Jules Grandet

Spécialiste en immobilier, Jules Grandet propose de découvrir différents dispositifs permettant de défiscaliser ses investissements immobiliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.