Depuis 2014, le nombre d’étudiants en France dépasse les 2,3 millions. Pour ces jeunes venus de divers horizons, la recherche de logement s’avère complexe. Aujourd’hui, investir dans un logement en résidence étudiante permet de bénéficier de réductions d’impôts. A quelle hauteur s’élève ses réductions ? Comment en bénéficier ?

Pourquoi investir dans les résidences étudiantes ?

Une résidence étudiante offre généralement un cadre adapté aux besoins des étudiants : salles de sport, espaces de travail dans les chambres, etc. Elle propose également des services comme l’entretien et le nettoyage régulier des locaux, le petit-déjeuner et la blanchisserie.
L’investissement locatif dans ce type de structure offre plusieurs avantages à l’investisseur.
Le revenu via le loyer est régulier et sûr avec un taux d’impayés et de vacance inférieur à 2%. Grâce à la forte demande des résidences étudiantes, la rentabilité est donc rapidement atteinte. Son estimation oscille entre 4 et 6% selon la zone géographique.
L’État, conscient du problème de logement des étudiants, encourage les investisseurs notamment via les réductions d’impôts proposées par la loi Censi-Bouvard.

Comment bénéficier de la loi Censi-Bouvard ?

jeunes dans une résidence étudiantePour bénéficier du dispositif de défiscalisation prévue par cette loi, la résidence doit héberger au moins 70 % d’étudiants, offrir des services para-hôteliers et être en location pendant au moins 9 ans.

En démarrant, par exemple, avec un investissement de 120 000 € TTC en Loi Censi-Bouvard :
le montant de la TVA est de 20 000 €, la réduction d’impôt s’élève à 11 000 € sur 9 ans soit 1 222 € par an.
Quand la location est meublée, l’investisseur adopte le statut fiscal de Loueur en Meublé Non professionnel (LMNP). Ce statut lui permet de récupérer la TVA jusqu’à 20 % et de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% sur le coût de son projet.

La loi Censi-Bouvard en plus des avantages cités plus haut, permet d’acquérir plusieurs logements par an avec un plafond de 300 000 € HT. Les loyers perçus sont soumis à une TVA de 5.5% et sont rangés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). La récupération de la TVA peut se faire entre 3 et 6 mois après la mise en exploitation du logement.

Investir dans les résidences étudiantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *