Les résidences séniors connaissent actuellement un essor notable. Correspondant aux évolutions sociétales, elles répondent aux attentes de nombreux seniors et offrent aux investisseurs différents avantages fiscaux.

En quoi consistent les résidences séniors ?

Véritable alternative aux maisons de retraite, les résidences séniors sont de plus en plus plébiscitées en France. Composées de différents appartements destinés uniquement aux personnes âgées, elles offrent plus qu’un logement mais un style de vie.

Le concept a été créé dans les années 70 afin de répondre aux évolutions démographiques de la société. L’espérance de vie est de plus en plus longue et les séniors aspirent désormais à être autonomes le plus longtemps possible.

Les résidences séniors offrent à leurs locataires la possibilité de vivre par eux-mêmes dans leur propre appartement tout en disposant d’un certain nombre de prestations adaptées à leur âge et à leurs besoins. En outre, les résidences séniors mettent un point d’honneur à privilégier la convivialité afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Dans les résidences séniors, différents espaces sont consacrés à la pratique d’activités communes. Piscine, salon de coiffure, salle de gym ou de remise en forme ou encore cafés sont autant de lieux de rendez-vous qui peuvent enrichir le planning quotidien des résidents et qui encouragent les échanges entre les locataires. Les habitants gèrent néanmoins leur emploi du temps comme ils le souhaitent, sans obligation de participer aux activités. Ils peuvent profiter comme ils l’entendent des services mis à leur disposition.

Par ailleurs, les résidences seniors sont conçues pour répondre aux besoins des personnes âgées. Afin de s’adapter au mode de vie des résidents, elles sont le plus souvent situées en centre-ville, à proximité des commerces (boulangerie, pharmacie) mais également des transports en commun. Il est important de prendre ces facteurs en compte lorsque l’on souhaite investir dans ce type de bien.

Les logements réservés aux personnes âgées peuvent être individuels ou pour deux personnes. Certains d’entre eux peuvent être meublés. En accord avec le principe de la résidence séniors, les habitations pourront comporter des aménagements spéciaux à l’image de douches plates ou encore d’ouvertures de porte suffisamment larges pour laisser passer un fauteuil roulant. Les aménagements varient selon les résidences et les besoins des locataires.

Quel marché pour les résidences séniors ?

L’espérance de vie en France ne cesse de croître. Elle est aujourd’hui estimée à environ 84 ans pour les femmes et 78 ans pour les hommes. Celle-ci augmente d’une année tous les 4 ans, un phénomène qui contribue à augmenter le taux de personnes âgées en France. Selon l’Insee, le nombre de personnes de plus de 60 ans aura grimpé de 40% d’ici 2030.

L’accroissement des séniors en France puise ses origines dans le baby boom. Les enfants issus de cette période de naissance intensive, entre 1945 et 1975, sont aujourd’hui retraités pour la plupart d’entre eux et ont rejoint la catégorie des séniors. Les baby boomers continueront d’alimenter le marché des séniors pendant encore 20 à 30 ans et occuperont une place de plus en plus importante au sein des services. Cette catégorie de la population révèle des besoins et des envies qui lui sont propres. On retrouve par exemple parmi eux l’envie de rester jeune, en conservant sa liberté et son autonomie.

C’est en réponse à ce marché en pleine expansion que les résidences séniors tendent à se développer. A l’image des logements étudiants, ce type de biens bénéficie de nombreux avantages fiscaux.

Investir en résidence sénior, quels avantages fiscaux ?

Les résidences séniors appartiennent à une catégorie de logement spécifique : les logements meublés non professionnels. Ce statut encourage le propriétaire du bien à bénéficier de diverses réductions fiscales grâce à la loi LMNP Bouvard, en place jusqu’au 31 décembre 2016.

  • Une réduction d’impôt : le dispositif permet aux propriétaires d’obtenir une réduction d’impôt s’ils en font la demande. Son application n’est pas automatique, c’est l’investisseur qui est en charge d’effectuer les démarches nécessaires pour en bénéficier. Grâce à la loi LMNP Bouvard, les propriétaires d’un logement en résidence sénior pourront profiter d’une déduction de 11%, selon le montant hors taxe de l’investissement et sur une durée de 9 ans. Si jamais le montant de la réduction octroyée dépasse le montant de l’impôt sur le revenu, la déduction peut être appliquée durant les 6 années suivantes.
  • Si le logement est meublé, l’acheteur a la possibilité d’amortir le coût total du mobilier et de son entretien sur une durée de 7 à 10 ans.
  • L’acheteur bénéficiera d’une réduction de la TVA à hauteur de 20%, à condition qu’il conserve le logement pendant une durée d’au moins 20 ans.
  • Selon la résidence au sein de laquelle il se situe, le logement peut être obtenu pour une somme variant généralement de 150 000 à 200 000 euros. La rentabilité de ce type de bien est estimée en moyenne à 4,5% et peut grimper jusqu’à 5%.

Pour bénéficier des avantages de la loi LMNP Bouvard, le logement en résidence sénior doit répondre à certains critères :

  • Le bien en question doit être neuf ou en l’état futur d’achèvement et meublé.
  • Sa gestion doit revenir à un exploitant pendant une durée de neuf ans. Celui-ci se charge de son entretien et a pour mission de trouver un locataire. L’exploitant joue également un rôle d’intermédiaire puisqu’il touche d’abord le loyer du locataire avant de le reverser à l’investisseur.
  • Les revenus obtenus appartiennent à la catégorie BIC, c’est-à-dire celle des Bénéfices Industriels et Commerciaux.
  • Pour être considéré comme une résidence sénior, l’immeuble doit proposer un certain nombre de prestations à l’image d’un service de gardiennage ou encore de restauration.

Avant d’investir en résidence sénior, il reste primordial de se rendre sur place et de se renseigner quant aux commodités dont elle dispose. Bien que le troisième âge représente une catégorie de population de plus en plus importante et que les demandes de logements spécialisés s’intensifient, il reste préférable de prendre conscience de l’état du marché au niveau du secteur géographique visé.

Les séniors sont beaucoup plus dynamiques que par le passé. S’ils favorisent un logement en résidence sénior plutôt qu’en maison de retraite, c’est bien souvent car le concept communique une aura plus jeune. Prenez soin de vous renseigner quant au dynamisme de la résidence et quant à son entretien. Enfin, un design contemporain est un plus non négligeable pour attirer les locataires.

Les résidences séniors, un investissement à considérer
Étiqueté avec :